Du Pont d'Austerlitz au Pont National Le Pont d'Austerlitz : après plusieurs tentatives pour relier le faubourg Saint Antoine et le quartier du Jardin des Plantes (dont un service de bac proposé par Buffon) la construction d'un pont est décidée en 1801. En 1854, il s'avère dangereux et est reconstruit plus large (18 mètres au lieu des 13 précédents). La circulation s'intensifiant, il est élargi de nouveau, à 30 mètres cette fois, entre 1884 et 1885. Il commémore la victoire (1803) de Napoléon 1er sur les Autrichiens et les Russes. Le Viaduc d'Austerlitz ne supporte que les rames de la ligne 5 du métro. Il franchit la Seine d'un seul élan (c'est un pont suspendu) et traverse la halle de la Gare d'Austerlitz ; il est plutôt délaissé par les organisateurs de visites organisées et par les guides touristiques et c'est dommage, car c'est un bel ouvrage dont les décorations sont dûes à Jean-Camille Formigé . Le Pont Charles de Gaulle : Le sud-ouest de Paris est en pleine mutation, y ont déjà pris "pied" le Palais Omnisport de Bercy, le Parc de Bercy, le Ministère des Finances (je nous en offre une photo, nous la méritons bien, après tout c'est notre coffre-fort !), la Bibliothèque Nationale de France dite François Mitterrand, etc. ; le Pont d'Austerlitz a bien du mal à absorber le trafic routier, il est le plus chargé de la capitale ; il est décidé de le doubler en construisant un nouveau pont : construit entre 1993 et 1996, le Pont Charles de Gaulle relie les nouveaux quartiers de Paris Rive Gauche (13ème) et de Bercy (12ème) ; les Magasins Généraux , sur le Port d'Austerlitz sont en voie de réhabilitation ; le Quai d'Austerlitz a déjà fait peau neuve et les nouveaux immeubles , sièges de grandes sociétés, sont sortis de terre. Le Pont de Bercy : le premier pont de Bercy , inauguré par le roi Louis-Philippe en 1832 est un pont suspendu ; il est situé en dehors de Paris (à l'époque) et son franchissement est soumis à une taxe ; entre 1863 et 1864, il est remplacé par un ouvrage en maçonnerie ; en 1904, il est élargi pour y installer le viaduc du métro (ligne 6) ; entre 1989 et 1991, un nouveau pont en béton armé, ressemblant à s'y méprendre à l'existant, est construit ; accolé à l'ancien pont, il permet d'en doubler la capacité de trafic et d'établir la continuité entre le Boulevard de Bercy (12ème) et le Boulevard Vincent Auriol (13ème). L'heureux propriétaire de cet appartement au dernier étage d'un immeuble sur le quai de la gare a bien protégé ses plantations. La piscine Joséphine Baker , port de la Gare, fermée pour cause de crue de Seine, dommage ; il faudra que je pense à changer la photo cet été. La Passerelle Simone de Beauvoir : 37ème et dernier pont de Paris en date, 4ème passerelle interdite aux véhicules à moteur, inaugurée en juillet 2006, elle n'a pas encore d'histoire, souhaitons-lui un avenir paisible ; elle relie le parc ainsi que le quai de Bercy à la Bibliothèque François Mitterrand et le Quai François Mauriac. Un peu plus loin, le Batofar , ancien "bateau-feu" irlandais réhabilité (entre 1997 et 1999) par l'association Signe & Eau en espace culturel musical, organise sa vie entre public averti et passionné et riverains pas toujours ravis (surtout l'été). Le Pont de Tolbiac (1882) : l'urbanisation des quartiers Est de la Capitale dans la 2ème moitié du 19ème siècle et la distance importante séparant les Ponts de Bercy et National conduit à la construction du Pont de Tolbiac ; pont sans histoires, il fut toutefois le témoin, en 1943, du crash d'un avion des "Forces Aériennes Françaises Libres"touché par la DCA allemande, l'équipage choisit volontairement comme destination "finale" les eaux du fleuve. Entre les Ponts de Tolbiac et National, le Port de Tolbiac (280 000 tonnes de trafic annuel) et le Quai Panhard et Levassor , eux aussi en plein réaménagement pour le port et reconstruction pour le quai, les grues ne sont pas prêtes à quitter mon quartier. Le Pont National : construit sous le Second Empire, il s'appellera Pont Napoléon III jusqu'en 1870 ; en maçonnerie il devait permettre le passage des voies de chemin de fer de la Petite Ceinture et relier par une chaussée les ouvrages (rive droite et rive gauche) de la ceinture des fortifications. La suppression des fortifications et la création des Boulevards des Maréchaux nécessitent son élargissement ; il est achevé en 1944 et relie le Boulevard Poniatowski (12ème) au Boulevard Masséna (13ème) ; comme son alter-ego, le Pont du Garigliano, c'est un pont utilitaire. Par une illusion d'optique, il a l'air d'etre à deux étages ; l'étage supérieur est en réalité le pont "amont" sur lequel roule les utilisateurs du boulevard périphérique.
Album Photos
Accueil Paris Pt Garigliano/Pt de l'A Pt Invalides/Pt Neuf Pt St-Michel/Pt Sully Port St-Bernard Pt Austerlitz/Pt NationalLe petit monde de Fbc
© Fbc pour le petit monde de Fbc – 2006/2010 Dernière mise à jour le 28 avril 2008